Un autre monde à visionner.



La culture en danger.

jrportfoliobruxelleswah.jpg

Je suis né dans le 93 et ai fais une partie de mes études à Montreuil et je suis aussi artiste sculpteur, au delà de ça, je pense que la situation se généralise et si en ce moment on focalise pour la mise en place d’un programme répressif sur le 9.3 , le problème et la solution se trouve bien ailleurs, sans épiloguer sur la police de proximité qui faisait le lien et qui a été supprimée , voici la demande du député de seine St Denis:

Madame, Monsieur,

Après avoir lancé avec Jack Ralite, le 19 décembre dernier, l’appel en faveur de « la culture en danger », qui a recueilli plus de 30 000 signatures, j’ai proposé à la majorité départementale de présenter un budget de combat pour dénoncer ce qui menace l’exercice des compétences volontaires des Départements. La culture compte en premier lieu au titre de ces compétences.

L’étranglement financier des collectivités territoriales, voulu par le Gouvernement, pèse dès cette année sur le budget des Départements : la taxe professionnelle supprimée n’est pas compensée à l’euro près, le ticket modérateur a été maintenu et représente, pour le Département de la Seine-Saint-Denis, un montant de 36 millions d’euros ; quant aux transferts de compétences depuis 2004, la dette de l’Etat atteint 640 millions d’euros à l’égard de la Seine-Saint-Denis.

En présentant un budget en déséquilibre, j’ai souhaité, avec l’ensemble des membres de la majorité départementale, affirmer la gravité exceptionnelle de cette situation.

J’ai proposé, dans le domaine de la culture, de sauvegarder l’intégralité du budget affecté aux subventions de fonctionnement de tous les partenaires culturels du département. J’ai également maintenu les moyens importants affectés au salon du livre de jeunesse à Montreuil, afin de prendre le temps de rechercher d’autres financeurs pour 2011. Les quelques ajustements qui ont été opérés restent marginaux, et permettent de préserver l’intégralité du maillage de notre politique culturelle. C’est probablement la dernière année que cela sera possible sans changement de la politique du Gouvernement.

La période qui s’ouvre doit rester une période de mobilisation intense. Les festivals de printemps et d’été doivent permettre d’élargir la mobilisation au public : en supprimant l’autonomie fiscale des collectivités territoriales, les politiques publiques en faveur de la culture sont menacées d’étranglement financier. En supprimant demain la clause des compétences générales, le Gouvernement annonce la fin des financements publics en faveur de la création, de la diffusion et de l’action culturelle. Or, 70 % des financements publics en faveur de la culture proviennent des collectivités.

C’est ensemble, acteurs culturels, élus, artistes, et citoyens, que nous devons profiter de cette période pour inverser la tendance. Si rien n’était obtenu, nos 50 dernières années de politique culturelle d’exception seraient détruites. Seule la voie de la culture marchande tirerait son épingle du jeu. C’est la démocratie qui en serait durablement affaiblie. C’est l’exception française qui serait menacée. C’est un pan économique essentiel à l’attractivité de notre pays qui serait mis en cause. C’est l’histoire de la France et son rapport à la création qui serait anéantie.

Je reste personnellement déterminé, avec la plupart de mes collègues Présidents de Conseils généraux, à sauver les collectivités territoriales de ce mauvais piège tendu par le Gouvernement et à permettre notamment aux politiques culturelles de se développer encore, avec le même élan que celui né des grandes lois de décentralisation de 1982. Je prendrai, dans les semaines qui viennent, d’autres initiatives collectives en ce sens.

 

Claude Bartolone

Député, Président du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

La culture en danger

 



Pacha Mama.

 La Bolivie accueille la Conférence mondiale des peuples contre le changement climatique

Par RFIPacha Mama. indigena307500

En Bolivie, se tient depuis lundi 19 avril 2010, et pour quatre jours, la première Conférence mondiale des peuples contre le changement climatique. Plus de 14 000 participants sont attendus, boliviens et étrangers, représentants d’organisations sociales, de défense de l’environnement et de peuples indigènes. Une deuxième chance pour les négociations internationales sur le réchauffement climatique après l’échec de Copenhague.

Au programme de la conférence, des groupes de travail sur des sujets comme le projet de déclaration universelle des droits de la « Terre mère », la dette climatique des pays du Nord envers ceux du Sud, ou encore la création d’un tribunal international de justice climatique. Il s’agit organiser les propositions et requêtes des peuples du Sud, inquiets du blocage des négociations internationales sur le réchauffement global.

(suite…)



Un autre monde est possible.

Voici le contrat reconductible par tacite reconduction que vous signez chaque matin en vous réveillant simplement et en ne faisant rien  

taxecarbone.png

1) J’accepte la compétition comme base de notre système, même si j’ai conscience que ce fonctionnement engendre frustration et colère pour l’immense majorité des perdants,

2) J’accepte d’être humilié ou exploité a condition qu’on me permette a mon tour d’humilier ou d’exploiter quelqu’un occupant une place inférieure dans la pyramide sociale,

3) J’accepte l’exclusion sociale des marginaux, des inadaptés et des faibles car je considère que le prise en charge de la société a ses limites,

4) J’accepte de rémunérer les banques pour qu’elles investissent mes salaires à leur convenance, et qu’elles ne me reversent aucun dividende de leurs gigantesques profits (qui serviront a dévaliser les pays pauvres, ce que j’accepte implicitement). J’accepte aussi qu’elle prélèvent une forte commission pour me prêter de l’argent qui n’est autre que celui des autres clients,

5) J’accepte que l’on congèle et que l’on jette des tonnes de nourriture pour ne pas que les cours s’écroulent, plutôt que de les offrir aux nécessiteux et de permettre à quelques centaines de milliers de personnes de ne pas mourir de faim chaque année,

6) J’accepte qu’il soit interdit de mettre fin à ses jours rapidement, en revanche je tolère qu’on le fasse lentement en inhalant ou ingérant des substances toxiques autorisées par les états,

7) J’accepte que l’on fasse la guerre pour faire régner la paix. J’accepte qu’au nom de la paix, la première dépense des états soit le budget de la défense. J’accepte donc que des conflits soient créés artificiellement pour écouler les stocks d’armes et faire tourner l’économie mondiale,

8)J’accepte l’hégémonie du pétrole dans notre économie, bien qu’il s’agisse d’une énergie coûteuse et polluante, et je suis d’accord pour empêcher toute tentative de substitution, s’il s’avérait que l’on découvre un moyen gratuit et illimité de produire de l’énergie, ce qui serait notre perte,

9) J’accepte que l’on condamne le meurtre de son prochain, sauf si les états décrètent qu’il s’agit d’un ennemi et nous encouragent à le tuer,

10) J’accepte que l’on divise l’opinion publique en créant des partis de droite et de gauche qui passeront leur temps à se combattre en me donnant l’impression de faire avancer le système. j’accepte d’ailleurs toutes sortes de divisions possibles, pourvu qu’elles me permettent de focaliser ma colère vers les ennemis désignés dont on agitera le portrait devant mes yeux,

(suite…)



Nucléaire en Italie.

Les grenelles de l’environnement sont belles et bien enterrées, mais les affaires continues plus que deux ans avant de redevenir président, mais ce coup ci d’Areva  dessinsgotnucleaire1.jpg

La France et l’Italie ont signé vendredi une série d’accords qui confortent l’implication des entreprises françaises, Areva et EDF en tête, dans la relance de l’énergie nucléaire dans la Péninsule.

Ces accords ont été signés en présence de Jean-Louis Borloo, Ministre d’Etat, Ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer, Claudio Scajola, Ministre italien du Développement économique, et Stefania Prestigiacomo, Ministre italien de l’Environnement et de la Protection du territoire et de la mer.  

Areva, le numéro un mondial du nucléaire, s’allie ainsi à l’italien Ansaldo Nucleare (groupe Finmeccanica) dans l’ingénierie et la fabrication de composants de réacteurs de type EPR conçus par le groupe français.

Ce dernier et le gouvernement français contribueront en outre à la formation de techniciens italiens spécialisés dans le nucléaire.

L’Italie, qui avait renoncé au nucléaire après la catastrophe de Tchnernobyl en 1986, a choisi de facto la technologie développée par Areva pour ses futures centrales même si elle doit encore, aux termes de la réglementation européenne, lancer un appel d’offres formel pour son programme.

La première phase de celui-ci prévoit la construction de quatre réacteurs, le premier à compter de 2013, pour son électricien national ENEL, qui a créé à ces fins une coentreprise avec le français EDF.

D’autres accords bilatéraux concernent la sûreté nucléaire et le traitement des déchets des centrales.

 

Le président Nicolas Sarkozy a souligné dans une conférence de presse la volonté de la France de « travailler main dans la main avec les entreprises italiennes pour développer une filière nucléaire » dans le pays.
Partenaires dans des programmes d’armement comme la frégate Horizon, les deux pays entendent y ajouter celui de la future génération de pétroliers ravitailleurs pour les marines.

(suite…)



La Pâque et ses symboles.

Je voulais en ce week end de pâques m’intéresser à l’affaire Mattelly, ce gendarme travaillant au cnrs qui a publié entre autres un livre sur une plongée dans les commissariats et des gendarmeries où s’élaborent les statistiques concernant la criminalité et la délinquance et qui fût radié pour sa prise de position quand au rapprochement de la gendarmerie et de la police, qui deviendraient toutes deux dépendante du seul pouvoir du préfet. Suite à ça l’histoire du gendarme qui soutient Martelly par un poême et qui se retrouve lui aussi sous le jout de la radiation. La dessus je ne résiste pas à mettre le petit lien vers un bonus vidéos.

Voila, et en ce week end où l’on commémore la crucifixion et la résurrection,je tombe sur les différents blogs d’Isabelle Voidey, et je suis soufflé. Je ne chercherais pas à la décrire, son humilité, sa puissance son intégrité, un personnage pas haut mais intense en couleurs, et qui peut vous parler de ces deux affaires mieux que moi et que beaucoup de monde. Alors je vous envois vers son bog et ses différents liens, admirable!isabelleetguy.jpg

 Le cri de l’Ormot

 To B com: osez devenir

La pétition.
 

 

 


 

 

 

Et oui, c’est bien moi là-haut !
Les monstres de mon enfance et ceux d’après : vous ne m’avez pas eue !

Je suis toujours là !
Et je suis DEBOUT !
C’est MA victoire, et je veux donner les moyens à d’autres de s’offrir cette victoire sur l’adversité.

Osez Devenir ! Vous le le pouvez !

Si la violence est l’affaire de tous, en sortir est à la portée de chacun !

Isabelle Voidey

(suite…)



Infos ou intox

Un peu d’humour dans un monde de pétrole brut.

Image de prévisualisation YouTube

Pour ceux qui désirent la traduction, cliquer deux fois pour arriver sur you tube, ensuite sur CC(en rouge) et transcription beta, vous aurez les st en anglais, recliquer sur CC et choisir la traduction française, elle est approximative, mais ça peut aider.

(suite…)



actforchange |
collectif d'enseignants de ... |
Actions pour la Palestine à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | l'oeil dans le pli
| Convention Collective 66
| toutazimuths